9/11 Musée du Mémorial du 11-Septembre à New York

Sabrina
31. Juli 2019
112 Bewertungen

Le musée du 11-Septembre à New York

Il s’agit des attaques terroristes les plus meurtrières dans l’histoire de l’humanité. Le 11 septembre 2001, presque 3000 personnes innocentes ont perdu la vie. Le jour où l’Amérique a dévoilé un côté vulnérable. Aujourd’hui encore, chacun sait précisément ce qui s’est déroulé ce jour-là, à quel endroit exact il se trouvait alors, et quelles ont été ses premières pensées lorsque l’inconcevable s’est produit. Comme nous vous l’avons déjà expliqué, Steffen se trouvait à New York ce 11 septembre. Cette journée nourrit donc pour nous une importance des plus singulières.

Réserver des tickets et des tours

Le Musée du Mémorial du 11-Septembre

Le Musée du Mémorial du 11-Septembre se trouve sur le site du Mémorial, et ouvert au public depuis mai 2014 et l’hommage inaugural émouvant prononcé alors par le Président Barack Obama. Une semaine fut donnée aux survivants et proches de disparus afin de se rassembler sur le lieu, pour commémorer les défunts et le souvenir de ce jour. De nombreuses personnes ont entendu cet appel. Cependant, de plus en plus de voix négatives se sont élevées dans les médias américains contre l’ouverture d’un musée.

L’achèvement des espaces souterrains, qui comptent plus de 10 000m² sur sept niveaux, a accusé un retard de trois ans. Sa construction a été nettement plus coûteuse que prévu, et a suscité une dépense de près d’un milliard de dollars (729 millions d’euros) selon des articles de presse américains. Sans compter que des restes humains non identifiables ont été transférés dans le musée peu de temps avant son ouverture, et que le prix du billet d’entrée a été annoncé à 24$, ce qui transformait vraiment Ground Zero en une attraction touristique, grâce à laquelle on pouvait tirer profit de cette tragédie.

Pour être honnête, mes sentiments furent mitigés concernant ma journée de visite dans ce musée spécifique. Je considérais toujours la zone autour du Mémorial du 11-Septembre comme un lieu très angoissant, et ne savait pas comment j’allais réagir en entrant dans ce musée. Mais il était important pour nous d’être parmi les premiers à rédiger un article sur ce lieu.

Comme nous nous y attendions, à la vue de la première salle d’exposition, nous étions projetés dans le passé, plongés dans l’atmosphère et les sensations de cette journée, et un profond sentiment de sidération. Deux gigantesques supports fourchus en acier, qui appartenaient au squelette extérieur des Tours Jumelles, et façonnaient leur façade. Ces structures ont éclaté en de nombreux morceaux lors de l’effondrement des tours, et ont été réassemblées par des spécialistes tel un puzzle.

Je les revoyais de mes propres yeux, dressées devant moi, ces Tours Jumelles incarnant la puissance et le pouvoir des États-Unis, avant d’être projetées au sol dans un immense nuage de poussières.

Horaires d’ouverture du Musée du Mémorial du 11-Septembre à New York

Le Musée du Mémorial du 11-Septembre est ouvert tous les jours, avec les horaires suivants:

  1. Dim – Jeu, 9h00 – 20h00, dernière entrée à 18h00
  2. Ven et Sam, 9h00 – 21h00, dernière entrée à 19h00

En quelques instants, retour au jour des attentats

En quelques instants, comme si j’étais montée dans une machine à remonter le temps, ce musée me propulse en arrière, en ce jour du 11 septembre.  Nous passons près de véhicules de pompier déformés par la chaleur, une partie de l’antenne de la tour nord, un moteur d’ascenseur fondu, un petit escalier en pierre («survivor’s staircase»), des restes de trottoirs, panneaux de signalisation, vélos et poussettes qui se trouvaient dans le World Trade Center, nous aspirant toujours plus dans ce sentiment de sidération déjà éprouvé. Mais on est parallèlement impressionné par le soin du détail et le respect avec lesquels ces objets ont été conservés et exposés.

Le musée du musée, un lieu de souvenir.

Une porte en verre nous conduit dans le «musée du musée». Elle porte le nom de «September 11, 2001». Nous conseillons aux enfants de ne pas pénétrer dans ces espaces. Réservés aux enfants de plus de 10 ans, et accompagnés d’un adulte. Nous sommes de nouveau transportés dans le passé. Au commencement du matin ensoleillé et paisible du 11 septembre, voici des images des tours peu avant d’être frappées par les attentats. Puis viennent des extraits de reportages télévisés alors diffusés en live sur les chaînes d’actualité américaines, peu avant que le premier avion ne s’encastre dans la première tour.

Suivis ensuite de reportages couvrant l’événement, ainsi que des images, appels de personnes qui se trouvaient dans les tours au moment des attaques, vidéos de pompiers sortant de leurs véhicules de service, enregistrements radio des patrouilles de police. On retrace chaque minute cruciale de cette matinée plongée dans l’horreur. Du point de vue des gens au sol, des gens dans les avions détournés, des gens prisonniers des tours, du Pentagone, du point de vue des hommes politiques américains alors en fonction, jusqu’à l’année 2014 où nous étions alors. Les créateurs du musée ont réussi à faire vivre aux visiteurs un authentique bond dans le temps en exposant notamment ces enregistrements vidéo et audio. Ils recueillent les voix des témoins oculaires qui résonnent dans cet espace, ainsi que des sirènes et des cris. Des documents exposés majoritairement pour la première fois aux yeux du public.

Cet axe chronologique amène le visiteur à se recueillir en son for intérieur et à se poser des questions.

À quel point ce jour nous a transformés, en tant qu’humains? Que signifie le terrorisme pour nous aujourd’hui? Quelle en était le sens autrefois? Quel rôle ont joué les 19 hommes terroristes, dont une partie venaient de la ville de Hambourg? Comment s’est déroulé ce matin du 11 septembre? À quel point ce jour a transformé la ville de New York? Où en sommes-nous aujourd’hui?

On plonge dans un autre monde. Un déchirement nous traverse, un pan de la tragédie du 11 septembre.

Les derniers mots des victimes adressés à leurs proches, sous forme d’enregistrements et de projections sur les murs du musée, des enregistrements sur répondeur laissés par les malheureux, qui n’ont jamais été écoutés, et de nombreux autres témoignages dont d’effroyables photos, vidéos et souvenirs détaillés.

Je dois avouer que je n’ai pas pu tout regarder. Une partie de ces documents étaient trop lourds et sensibles pour moi. Mais je peux vous dire que chaque question posée trouve une réponse. Les nombreuses théories du complot sont également abordées. Lorsque j’ai quitté cette zone du musée, mon premier réflexe a été de respirer profondément. En effet, il vaut mieux avoir les nerfs solides et il est nécessaire de prévoir un long moment pour cette visite, si l’on souhaite vraiment tout voir. Le personnel du musée m’a confié que près de 10 000 objets sont exposés.

In Memoriam. La pièce aux 2983 photos.

Une grande partie du musée est consacrée à la mémoire des disparus. Une pièce remplie de photos individuelles, dans une petite salle sombre où sont installés des bancs au centre, et où un bref récit évoque la vie de chaque victime. Des propos partiellement rapportés par les proches des disparus.

Mais vient encore la partie la plus impressionnante du musée: un mur de fondation de 20 mètres de haut, qui servait de digue entre le World Trade Center et la rivière de l’Hudson, et qui a survécu aux attentats. Avec puissance se dresse également la célèbre «dernière colonne», une des dernières ossatures en métal à être retirée du site détruit du World Trade Center. Elle a été retirée en vue de la reconstruction du site, améliorée et de nouveau érigée comme symbole de l’irréductibilité et de l’espoir.

Certaines parties et enregistrement du musée peuvent rappeler le musée juif de Berlin: en effet, Daniel Libeskind a œuvré ici à New York comme dans la capitale allemande. Le Musée du Mémorial du 11-Septembre, a également été conçu par Michael Arad.

Ceux qui le désirent peuvent se restaurer au «Pavilion Café». Il se trouve à l’étage supérieur, sur l’Atrium Terrasse. Naturellement, il existe aussi une boutique du musée. À mes yeux, vous devez impérativement vous y arrêter. À l’inverse de ce qui a été écrit dans la presse, vous n’y trouverez pas seulement des tasses à café et des porte-clés, mais également des livres intéressants écrits par les survivants, de l’art, des symboles d’espoir et de sérénité, ainsi que de nombreux jolis souvenirs du World Trade Center.

Tickets pour le Musée du Mémorial du 11-Septembre

Vous pouvez également acheter en ligne vos tickets pour le Musée du Mémorial du 11-Septembre. Ainsi, vous ne profiterez pas seulement de réductions, mais éviterez également du temps d’attente lors de votre visite du Mémorial.

Tickets gratuits pour le Musée du Mémorial du 11-Septembre

Chaque mardi, lors des «Free Admission Tuesdays», vous pouvez visiter gratuitement le Mémorial du 11-Septembre. De 17h00 à 21h00, vous pouvez réserver un des tickets si demandés. Les derniers tickets gratuits pour le Mémorial du 11-Septembre sont distribués à 19h00.


Mon bilan

Un chef d’œuvre. Cette visite est une expérience très prenante, qui doit impérativement être au programme de chaque voyage à New York. Même si cette initiative a été fortement critiquée par le passé: ce musée s’assure désormais de célébrer le souvenir du 11 septembre pour notre génération, mais également celles à venir. Je vous déconseille personnellement de vous y rendre avec de jeunes enfants, mais ce choix vous appartient totalement. Pour ceux qui considèrent que l’entrée à 24$ est trop élevée: le mardi soir, l’entrée est gratuite.

Et encore un conseil personnel: lorsque vous vous trouvez devant le musée, regardez les murs extérieurs du bâtiment composé de verre et d’acier. D’un côté, l’environnement offrant une vue sur l’endroit où se dressaient les tours donne l’impression d’un paysage décomposé et flou. De l’autre côté, les reflets clairs et la vue dégagée sur le nouveau One World Trade Center nous adressent un message: «Regardez, nous continuons d’avancer. Les traces ont disparu, de nouveaux bâtiments ont rejoint les gratte-ciels de Manhattan, et des arbres ont poussé. Nous avons pris un nouveau départ.»

Par ailleurs: si vous êtes déjà sur place, prenez le temps de monter sur la plateforme d’observation du One World Trade Center, le One World Observatory!

Wie hat dir dieser Artikel gefallen?

Kommentare

Schreibe einen Kommentar

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.